1er juin 2014

1er octobre 2015

1er juin 2014

La Grenade

Dans le cadre de ma reconversion, j’ai voulu avoir une diversification dans mes cultures. Après discussions avec différents personnes du milieu de l’agriculture, J’ai pu constater que la grenade était en train de reprendre sa place dans les maisons.

Portant c’est un fruit que l’on côtoyait très souvent dans les vignobles et les garrigues du département, mais qui a vu sa disparition suite au restructuration des terrains et des cultures afin de créer de grandes parcelles. Les grenadiers servait avant de clôture et de limite de propriété.

Mon champs de grenadier a été planté en juin 2014, après différente réflexion sur les débouchés de ce nouveau produit. A ce jour, la commercialisation de ce fruit se fait plus à l’unité ou en jus de fruit, mais je pense que l’on doit pouvoir ouvrir sur d’autre horizon.

Sur ma parcelle, j’ai opter de planté deux variétés de grenades : La Mollar Del Elche et la Wonderfull. Deux variétés bien différentes mais complémentaires pour la réalisation du jus. La Mollar a un grain plus clair et très sucré, La Wonderfull a un grain très foncé voir noir et très acidulé, le mariage des deux donne un jus très agréable à mon goût.

J’ai en projet de planté une toisième variété : la grenade de Provence qui est plus orienté pour de la grenade de table et ainsi manger ses arilles (graine) en salade ou comme dessert.

La pulpe ou le jus de grenade sont utilisés dans la bonne cuisine pour agrémenter les plats de gibier ou de volaille ou dans les salades de fruits.

Malheureusement, je ne peux pas mentionner toutes les valeurs médicinales  de ce nouveaux fruits parce que les études pour le démontrer me demanderais un investissement colossal et actuellement réserver au laboratoire pharmaceutique.